Microsoft Site Server Entreprise Edition

La grosse Bertha du Web

 

mailto:eric@netline.be

Si Microsoft a pu conquérir le marché des petits et moyens serveurs Web avec la combinaison gagnante Windows NT Server 4.0 plus son Microsoft Internet Information Server gratuit, il lui restait à peaufiner ses armes pour capturer le reste du marché : gros serveurs d'entreprise ou sites Web consacrés au commerce électronique. Microsoft Site Server et son grand frère Site Server Enterprise Edition s'attaquent au Web haut de gamme en rassemblant sous un unique label un ensemble d'outils complexes couvrant la gamme complète des activités d'un webmaster.

Microsoft Site Server est un monstre remplissant à lui seul deux CD-ROM. Il ne sera à l'aise que sur un gros serveur tournant sous Windows NT Server 4 et acceuillant déjà serveur HTTP et Microsoft SQL Server 6.5. C'est en tout cas dans ces circonstances idéales que nous avons pu faire le tour de tous les composants de Site Server.

Site Analyst

 Site Analyst se veut un outil de gestion d'un vaste site Web, il utilise une WebMap, c'est-à-dire une représentation visuelle d'un site WWW, de façon à rendre possible l'analyse de sa structure, maintenir sites locaux et distants, détecter des problèmes. La création de cette Webmap est des plus simples : il suffit de définir la page d'entrée d'un site via son adresse URL et SiteAnalyst commence son travail. WebMap agit comme une base de données stockant tous les objets et hyperliens de votre site Web. L'information peut être visualisée enregistrement par enregistrement ou sous forme de liste, être triée selon différents critères. Mieux encore, Microsoft a inventé le néologisme "cyberbolique" pour désigner le type de représentation graphique qu'il applique à un site, plaçant un objet au centre de la page avec tous les objets satellites autour de lui. Cela facilite une navigation non-linéaire sur le site en combinant l'utilisation de Site Analyst et de votre navigateur favori. Il est également possible d'éditer une page HTML ou un objet directement à partir de Site Analyst.

 

Un générateur de rapports permet de comptabiliser le nombre de pages, d'images, d'hyperliens, d'applets Java, d'objets audio ou vidéo répertoriés sur le site. Le niveau d'analyse suivant permet par exemple de dresser la liste de la totalité des images en détaillant leur taille, leur format, leur date de création, leur utilisation comme imagemap ainsi que les pages HTML dans lesquelles elles sont référencées. Très pratique pour nettoyer un peu le serveur en repérant les images qui ne sont plus utilisées. Site Analyst est très gourmand en espace disque : une WebMap représente plusieurs MB, un simple rapport pouvant prendre jusqu'à 20 MB.

L'outil de vérification des hyperliens est mon préféré. Site Analyst se charge en un clin d'œil de vérifier tous les hyperliens qu'il détecte sur les pages HTML d'un site. Il dresse alors la liste de tous les hyperliens cassés parce qu'un serveur extérieur n'est plus accessible ou a retiré des pages. Mon autre outil favori est l'analyse des routes qui peuvent conduire à des pages HTML ce qui permet de mieux cerner tous les modes de navigation qui peuvent mener à une page déterminée.

Il est encore possible en un tour de main de repérer et corriger les pages où l'on a oublié de définir un titre, de détecter les images de taille inappropriée pour le Web, celles pour lesquelles les attributs HEIGHT et WIDTH ont été négligés, d'éradiquer les doublons, d'inventorier les modifications apportées à des pages par l'édition de MetaTags, de jeter les pages ayant dépassé leur date d'expiration, de créer une table des matières du site, bref Site Analyst fait pour votre site Web ce que Monsieur Propre fait pour vos carrelages. Du bon travail assurément.

Usage Analyst

Usage Analyst est voué à l'analyse fine des information contenue dans les fichiers logs générés par la plupart des serveurs Web du marché. Usage Analyst existe en version simplifiée dans Site Server ou en version très complexe dans Site Server Enterprise Edition. Il a besoin pour fonctionner d'un gestionnaire de base de données installé préalablement : soit Microsoft Access, soit Microsoft SQL Server. Tous nos tests ont été réalisés avec SQL Server 6.5. Usage Analyst se découpe en un module d'importation des fichiers journaux et un module d'analyse.

 L'installation d'Usage Analyst n'est pas des plus simples. Déjà qu'il faut un fameux Pentium, 32 MB de RAM et de l'espace disque à n'en plus finir, il faudra aussi vous louer les services d'un guru de SQL Server. Celui-ci va devoir bidouiller SQL Server, augmenter la taille de la Master database, changer de caractères ISO, modifier des paramètres de sécurité, la casse des caractères, étendre l'allocation mémoire de SQL, modifier les registres internes de NT, créer deux bases de données, installer ODBC ( Open DataBase Connectivity) bref il passera une bonne journée à paramétrer SQL Server afin de le rendre compatible avec Usage Analyst ( et votre serviteur rendra son article avec un jour de retard !) .

Après un sommeil bien mérité, vous pourrez enfin procéder à l'importation de votre premier fichier log qu'il vienne d'un serveur Microsoft Internet Information Serveur, d'un serveur EMWAC, HTTPD, Spry, NCSA, O'Reilley, Netscape, Open Market etc.. Le tout sera converti au format SQL Server tout en vous laissant le temps de déguster plusieurs cafés crème. Il faudra renouveler cette opération avant chaque nouvelle analyse. Vous pouvez enfin passer à l'étape finale d'analyse. Cette fois, tout est simple, vous n'avez qu'à sélectionner un modèle de rapport parmi la centaine qui vous sont proposés. Usage Analyst se chargera alors de générer des pages HTML détaillant tous les hits, les requêtes, les transferts de fichiers, les visiteurs, les organisations apparus sur vos sites Web, FTP et Gopher. Vous pouvez tout savoir avec Usage Analyst : la bande passante ut ilisée par heure et jour, le navigateur favori de vos utilisateurs IE ou Netscape, la distribution géographie de vos utilisateurs, le nombre de visite de chaque utilisateur, l'impact de vos bannières publicitaires, la sécurité de vos pages à accès restreint etc etc..

 Dommage que toute cette installation soit aussi rebutante car Usage Analyst est un des plus performants outils d'analyse des fichiers journaux. Nous attendons avec impatience une prochaine version fortement allégée.

 Visual Interdev

 Il existe des centaines de programmes freeware ou commerciaux pour réaliser des pages HTML statiques. Mais lorsqu'il faut y inclure des scripts JavaScript ou VBScript, des applets Java ou des contrôles ActiveX lorsqu'il faut créer de l'interactivité côté serveur avec des Active Server Pages ou des connecteurs bases de données., Visual Interdev commence là où les autres s'arrêtent. Visual Interdev a d'autres avantages : il permet à toute une équipe de travailler sur un même projet en coordinant leurs actions, de génerér automatiquement des requêtes SQL complexes, de dessiner visuellement des masques de saisie, de concevoir graphiquement l'architecture d'une base de données Access ou SQL. Il inclut Microsoft Image Composer et Microsoft Music Producer pour la gestion des images et des sons.

 

Visual Interdev partage le même environnement de développement que Visual Studio et ses composants Visual J++, Visual C++ et Visual Foxpro. Il est donc plus aisé de travailler dans un environnement mixte où programmeurs et infographistes n'ont plus qu'à maîtriser un seul environnement. Visual Interdev fait un peu double emploi avec Site Analyst puisque lui aussi intègre des fonctionnalités de visualisation d'un site et d'analyse des hyperliens. L'IDE s'avère très intuitif et agréable avec sa syntaxe colorée et son aide accessible en permanence.

 Visual Interdev se contente de Windows 95 et 16 MB de RAM même s'il ne montrera sa véritable puissance qu'avec Windows NT et 32 MB de RAM.

 Commerce Server

 Commerce Server vaut à lui seul l'achat de la suite logicielle. Il contient un StoreBuilder Wizard permettant de mettre en place un site voué au commerce électronique en en simplifiant le codage HTML, l'interfacage avec une base de données. Le module Dynamic merchandising se charge de l'administration en temps réel des listes de prix et promotions à partir d'un navigateur distant. Quant à Order Processing Pipeline, il se charge de toute la paperasserie : calcul des taxes, frais de port, gestion des stocks, autorisations de paiement et autres joyeusetés. Buy Now est un module qui intéressera le département marketing par ses possibilités d'attacher informations produits sur des homepages, des bannières publicitaires ou des bons de commande.Commerce Host Administrator s'adresse, lui, au pauvre webmaster chargé de l'administration centra lisée de plusieurs sites d'ecommerce.Commerce Server Software Developer's Kit (SDK) lui viendra également en aide lorsqu'il s'agit d'étendre les potentialités de Commerce Server par l'ajout de programmes extérieurs via un jeu de fonctions de l'API. Côté client, vous disposerez de Microsoft Wallet, un endroit bien protégé pour stocker vos mots de passe, numéros de cartes de crédit et autres informations sensibles tout en vous sentant rassuré par les couches sécurité de SSS ( Secure Socket Layer) et SET (Secure Electronic Transaction ).

 Le produit est tellement vaste qu'il nous reste peu de place pour en évoquer les autres composants :

 Personalization System se charge de générer dynamiquement des pages Web personnalisées en fonction des préférences de chaque utilisateur.

 

Content Replication System s'occupe de synchroniser ou fédérer plusieurs serveurs départementaux.

 Web Publishing Wizard permet à l'utilisateur de poster directement des pages Web vers un serveur à partir de son navigateur WWW.

 Posting Acceptor autorise le Microsoft Internet Information Server à recevoir des contenus en provenance du Web Publishing Wizard ou de tout autre client WWW utilisant la commande HTTP Post.

 Site Server est encore jeune et souffre des maladies de tous les nouveaux nés Microsoft : lourdeur, gourmandise espace disque, besoin d'installer des patches ou Service Pack spéciaux mais est à ce jour le seul outil qui puisse assister le gestionnaire d'un site depuis sa création jusqu'à sa gestion quotidienne. Un proficiat particulier pour Visual Interdev et Site Analyst beaucoup plus simples à mettre en place que le reste de la suite. Un sévère "peut mieux faire" pour Usage Analyst bien trop lourd à mettre en place dans sa connectivité avec SQL Server.

 Infos

Microsoft Belgique 32 2+ 7303911

http://www.microsoft.com/siteserver

Microsoft Site Server 2.0   $1,499

Microsoft Site Server, Enterprise Edition   $4,999

Microsoft Site Server, Enterprise Edition, Domain Access License $499