En construction

De plus en plus de sociétés présentent des solutions serveurs Internet à base de Windows NT en lieu et place de traditionnelles solutions Unix plus onéreuses. La simplicité d'installation des couches réseaux, la popularité des sockets Winsock font de Windows NT 3.5 Server une solution de choix pour réaliser un serveur Internet à moindre prix.

Tout a démarré avec des applications développées à l'EMWAC, l'European Microsoft Windows NT Academic Centre. Basé dans les locaux de l'Université d'Edinburgh, l'EMWAC est un centre de compétence axé sur l'utilisation de Windows NT dans le monde académque et sponsorisé par

Datalink Computers, Digital, Microsoft, Research Machines, Sequent et l'University of Edinburgh.

L'EMWAC a réalisé HTTPS, un serveur HTTP pour NT implémentant l'Hyper Text Transfer Protocol 1.0. L'HTTP est ce protocole permettant l'échange de pages World Wide Web entre deux machines recourant au protocole TCP/IP. Dans le monde Unix, les serveurs HTTP sont baptisés HTTPD avec un D comme dans daemon. Dans le monde NT, on a donc HTTPS avec S comme dans service puisque HTTPS est en fait un service au sens NT du terme. Le service est automatiquement lancé au démarrage de la machine ou activé manuellement et a l'avantage de rester opérationnel même lors d'un logoff et d'un changement d'utilisateur. A l'instar du serveur FTP offert par Microsoft, le serveur HTTP d'EMWAC installe son icône dans le Control Panel. L'intervention de l'administrateur se limite à définir le répertoire par défaut pour les pages HTML et à garantir la sécurité de ce répertoire en jouant sur les Access Control List. Le site Web de Microsoft http://www.microsoft.com fonctionne avec ce même programme et est un gage de sa fiabilité puisqu'il s'agit d'un des sites Internet les plus fréquentés.

HTTPS se conforme au standard CGI 1.1 (Common Gateway Interface cfr http://hoohoo.ncsa.uiuc.edu/cgi/). Vous pouvez donc écrire vos propres programmes ou scripts CGI qui peuvent être invoqués par un client World Wide Web et qui tourneront sur le serveur NT pour fournir par exemple une passerelle entre World Wide Web et une base de données ou pour intercepter les données introduites par un utilisateur dans une page HTML Il doit s'agir de scripts sous forme d'applications console, les programmes graphiques, les autres services ou les programmes Dos n'étant pas autorisés.

Maintenant que le labo belge de Riverland dispose d'une ligne louée 28,8 kbps, nous avons installé sans aucune difficulté Windows NT 3.51, le serveur HTTPS et une connexion PPP via Remote Access Services avec notre Internet Provider. Le plus dur a encore été d'obtenir une adresse IP car ca devient une denrée rare. Quand les adresses IP passeront sur 128 bits avec IPv6 chaque atome de la terre entière pourra avoir son adresse Internet mais en attendant il faut s'armer de patience. La même patience est de mise pour l'obtention d'un Domain Name en Belgique. Autant la procédure est souple aux USA où il suffit d'être le premier à réclamer tel ou tel nom, autant les autorités belges s'entourent d'une prudence excessive en la matière. Difficile de revendiquer le nom de diepenbeek.be ou cocacola.be si vous n'êtes pas bourgmestre ou PDG de ces entités. Tout ca pour vous dire que le site est opérationnel depuis belle lurette mais qu'on attend toujours notre adresse IP et notre domain name victimes d'une bureaucratie digne d'un régime communiste.

Vous n'aurez aucune peine à trouver HTTPS. Il est disponible bien sûr sur Internet à l'adresse

http://emwac.ed.ac.uk/html/internet_toolchest/https/contents.htm

et il figure même sur le CD-ROM Microsoft Windows NT 3.5 Resource Kit vendu dans toutes les bonnes boucheries.

EMWAC a également commis un serveur gopher GOPHERS et un serveur WAIS WAISS pour l'interrogation de bases de données distribuées. GopherS et WaisS sont disponibles aux mêmes endroits et ne coûtent pas davantage puisque tout est freeware.