Caldera

A l'arrivée de Bob Frankenberg à la tête de Novell, une série de projets jugés non porteurs ont été mis au frigo. C'était notamment le cas du projet Corsair voué à l'utilisation du système d'exploitation Linux comme noyau central d'un nouveau front-end graphique de connectivité Internet. Ray Noorda, l'ex CEO de Novell, a finalement emporté ce projet avec lui et a créé en octobre 1994 Caldera Inc une jeune société start-up, elle aussi basée en Utah, chargée de redonner vie au projet Corsair.

En sept mois, Caldera a tenu son pari et propose déjà en cette fin mai, une version Preview de son Caldera Network Desktop System dont la version finale est annoncée pour l'automne à moins de 100 dollars.

Le coeur de Caldera Network Desktop System est ce fameux système d'exploitation 32 bits Linux, un OS multi-tâches et multi-utilisateurs pour plates-formes Intel compatible POSIX et capable d'exécuter toute application iBCS2 (SCO Unix, Solaris, UnixWare). Linux n'est pas un projet comme les autres. Il a démarré en 1991 sous l'égide de Linus Torvalds, un jeune universitaire Finlandais, qui a développé son propre système POSIX. Grâce à l'assistance de centaines de développeurs de la communauté Internet, Linux est devenu un véritable OS qui n'a rien à envier à beaucoup d'autres projets commerciaux : système X Window X11R6, compatibilité SCO Unix, connectivité TCP/IP et IPX, norme POSIX et choix varié de File Systems. Différents projets sont même en cours pour des versions Symmetric Multi Processing, Mach microkernel et des portages sur DEC Alpha, Sun Sparc et Motorola 680x0. Linux n'est pas couvert par un copyright mais plutôt par un copyleft, un terme inventé par Richard Stallman de la Free Software Foundation pour définir la GNU General Public License (GPL). Un logiciel placé sous licence GPL doit être accompagné de son code source de manière à ce que chacun puisse le modifier, le debugger, le recompiler ou le reconfigurer. N'importe quelle société peut commercialiser un produit sous licence GPL à condition qu'il soit accompagné du code source. C'est donc l'approche que va adopter Caldera qui mettra à disposition de toute la communauté Linux tous les développements réalisés dans le domaine de la connectivité Netware et IPX/SPX.

Caldera ne veut pas entrer en compétition avec Novell, Microsoft et d'autres développeurs de systèmes d'exploitation. Elle s'est même engagée à respecter les objectifs de Novell. Si Caldera a adopté Linux et une philosophie de logiciel gratuit, c'est avant tout pour réduire les coûts de support, de maintenance et de formation de ses futurs clients qui trouveront tout le code source de Linux pour répondre à leurs problèmes. C'est aussi une façon de donner un sens au terme "Open" galvaudé dans le monde Unix par la compétition qui s'est installée entre les différents intervenants.

Autour du noyau Linux, Caldera a acquis auprès de Novell sa technologie client NetWare et proposera des redirecteurs pour serveurs Netware 3.x et 4.x incluant le support des Netware Directory Services.

Caldera Network Desktop System utilisera l'édition commerciale de Linux développée par ACC Corp sous le nom Red Hat Commercial Linux. ACC fournira des modules additionnels comme SWiM, un environnement de développement Motif, l'éditeur SlickEdit ou la base de données SQL JustLogic SQL.

Caldera est également en négociation avec Willows Software pour fournir un SDK Windows permettant de recompiler des programmes Windows et les convertir en applications Linux 32 bits natives.

Enfin, Caldera est allé frapper à la porte de Gallium Software pour incorporer son serveur de fontes X11 dans son Caldera Desktop.

Le produit final tournera avec moins de 8 MB et contiendra aussi un ensemble d'outils GNU, une solution complète de connectivité Internet (SLIP/PPP, browsers Mosaic), une pléthore de FileSystems CDFS, NFS, DOS FAT, (il est même question de network file systems supportant HPFS, NTFS et Windows for Workgroups), une boîte DOS via DOSEMU, un API pour programmeurs, un client NetWare et last but not least, le superbe Desktop Metaphor, pour la manipulation de fichiers en mode graphique.

La version Preview est disponible pour 29 $ plus 10 $ de frais de port en envoyant un bon de commande à orders@caldera.com