Quarterdeck WebServer 1.0

A suivre

Eric Lapaille

Les jours de Desqview et de QEMM étant en danger, Quarterdeck a décidé de recentrer ses activités sur des produits Windows comme CleanSweep ou des programmes Internet comme QMosaic et le projet Normandy. WebServer fait aussi partie de cette statégie Internet. Il s'agit en fait d'un serveur HTTP (Hyper Text Transport Protocol), permettant à une machine PC sous Windows de délivrer des pages d'information HTML (Hyper Text Markup Language), le langage qui est devenu le "lingua franca" du World Wide Web. Pour une version 1.0, WebServer n'est pourtant pas un nouveau venu. Il existait sur le NET sous forme de freeware depuis pas mal de temps sous le nom de WinHTTPD. Quarterdeck en a racheté les droits et a décidé d'en lécher la présentation. WebServer pour l'instant est une application de type Windows 3.x écrite en 16 bits. Elle a besoin pour fonctionner de couches de transport TCP/IP compatibles avec les spécifications WinSock 1.1. Soit vous utilisez les stacks TCP/IP Novell Lan WorkPlace que Quarterdeck a eu la bonne idée de joindre à son produit, soit vous recourez à votre propre Winsock.dll, que vous l'ayez trouvé dans Trumpet Winsock, Internet In the Box ou que sais-je.

L'installation des deux disquettes est un jeu d'enfant. Le programme m'a simplement demandé d'ajouter une variable d'environnement TZ pour TimeZone dans le fichier Autoexec.bat, j'ai du définir le nom de la machine et le répertoire contenant les pages d'informations HTML. Nos essais ont été réalisés sous Windows 95 faute de machines Windows 3.x dans le labo. Cela n'a posé aucun problème.

Il a fallu passer par un petit programme de configuration très réussi. Nous y avons défini les répertoires où stocker programmes, pages HTML et fichiers log, le nom du serveur et le numéro du port TCP/IP à utiliser. Bref, en cinq minutes, n'importe qui est à même de configurer WebServer.

Il y a encore possibilité de créer des alias ( exemple icon/ pointe vers d:/icon/), de définir des extensions MIME (Multipurpose Internet Mail Extension) supplémentaires. Pour la sécurité des données, il est possible de créer des groupes d'utilisateurs disposant de droits d'accès différents aux données et répertoires.

Une fois lancé, WebServer affiche constamment le nombre d'utilisateurs connectés. WebServer se limite à 16 connexions simultanées. Même iconisé, il manifeste son activité en représentant sous forme de vagues toutes les requêtes qu'il est en train de satisfaire. Les temps de réponse sont tout à fait acceptables. Toutes les transactions sont répertoriées dans un fichier log qu'il est aisé de traiter pour obtenir des statistiques de fréquentation. Un autre fichier log garde la trace des requêtes qui n'ont pu être satisfaites.

WebServer supporte le CGI (Common Gateway Interface). Il est donc possible de créer des programmes traitant le contenu de formulaires ou créant dynamiquement des informations au format HTML. Quarterdeck fournit même une librairie pour Visual Basic 3.0 qui permet aisément de réaliser de telles scripts CGI. WebServer supporte aussi l'ImageMap. Lorsqu'un utilisateur clique sur une portion d'image, les coordonnées du clic sont transmises à WebServer qui analyse ces coordonnées et renvoie le document approprié.

Ajoutez y de nombreux fichiers d'aide, une introduction au langage HTML, des pages d'exmple, des scripts de démonstration et vous comprendrez que WebServer est un très bel outil pédagogique qui permettra aux Webmasters apprentis de se familiariser avec la gestion d'un serveur HTTP.

Maintenant, une sérieuse question se pose. Windows 3.1 est-il l'environnement idéal pour accueillir un serveur WWW ? Bien sûr que non. Ce genre de programme donne de biens meilleurs résultats lorsqu'il a été conçu comme un démon Linux ou un service NT, s'il peut tourner correctement en tâche de fond en bénéficiant d'un bon multitâches préemptif. Pour servir plusieurs clients à la fois, il faut un bon programme multithread. Pour gérer un site Web, il faut pouvoir accepter bien plus de 16 requêtes simultanées. Il y a des serveurs HTTP gratuits pour Linux, Unix, NT, OS/2 et tous les OS dignes de ce nom qui s'acquitteront bien mieux de la tâche. WebServer sous Windows 95 est déjà une solution plus acceptable. La version 1.x 32 bits réécrite pour Windows 95 méritera elle toute notre attention. D'ici la fin de l'année, elle supportera les winsock 32 bits de Windows 95 et réécrite en multi-thread conviendra nettement mieux à ce genre de tâches.

Comme outil d'apprentissage, pour une petite démo, pour un serveur intra-entreprise, pour un petit site pilote, Web Server est probablement un outil idéal vu sa facilité de configuration. Il vous satisfera si vous êtes conscient de sa modestie et de la fragilité de l'OS qui l'accueille. Tournez vous plutôt vers des solutions NCSA HTTPD pour Unix ou HTTPS EMWAC pour Windows NT si vos projets sont plus ambitieux.

Info produit

France 33 1 43203846

UK 44 1245 496699

http://www.qdeck.com