NetScape : le plébiscite

Eric Lapaille

eric@netline.be

Après une entrée en bourse remarquée, Netscape Communications détient désormais 80 % du marché des logiciels de navigation World Wide Web. Cette position risque encore d'être renforcée puisqu'en moins d'un mois, AT&T, Apple, Deutsche Telekom, Prodigy et SunSoft ont signé un accord de licence avec NetScape visant à intégrer le logiciel browser Netscape Navigator dans leur gamme de produits. Apple placera Netscape Navigator dans un kit de connectivité Internet prévu pour octobre. AT&T propose le browser Netscape dans le cadre de son service d'accès Internet baptisé Worldnet Services. Prodigy, troisième fournisseur de services online derrière AOL et Compuserve teste un nouveau backbone TCP/IP auquel les utilisateurs se connecteront via la prochaine version 2.0 du fureteur signé Marc Andreesen. Même IBM qui dispose pourtant de son propre Web Explorer est en négociation avec la société gérée par James Clark.

Navigator 2.0

Fort de tous ses partenariats, Netscape met la dernière touche à la version 2.0 de son navigateur qui contiendra une nouvelle technologie Live Objects, permettant le traitement d'objets sonores ou video en plus du support des applets Java de Sun et d'InLine Plug-Ins développés par des tierces parties. Support EMail étendu, nouvelle option chat, nouvelle fonctionnalité d'affichage, baptisée Frames, permettant l'affichage de plusieurs pages à l'écran., Netscape Navigator 2.0 ressemblera à une véritable "suite" d'applications orientées Internet.

Navigator 2.0 supporte le "client-side image mapping" proposé par Spry Mosaic en décembre 1994. L'idée est que le calcul des coordonnées et des hyperliens relatifs à une portion d'image soient gérés par le programme client plutôt que par le serveur comme c'est le cas pour l'instant. Cela accélère le traitement de l'information puisqu'on épargne ainsi le transfert de requêtes HTTP.

Le nouveau gestionnaire de courrier électronique permet d'intégrer des hyperliens dans un message, de manipuler et trier les messages par simple drag and drop, de consulter un carnet d'adresses intégré, de traiter du courrier aux standards POP3 (Post Office Protocol), SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) et d'utiliser S/MIME, la version sécurisée de MIME (Multipurpose Internet Mail Extensions) gérant encryption et signature digitale. Le gestionnaire de newsgroup Usenet disposera d'un look identique et acceptera lui-aussi l'insertion de signatures et de documents encryptés.

La version 2.0 privilégie le format Progressive JPEG (Joint Photographic Expert Group) permettant, par rapport au format GIF un chargement d'image trois fois plus rapide et un nombre plus important de couleurs.

Netscape Navigator 2.0 offre la possibilité aux développeurs de diviser leurs documents en frames, en régions, en portions d'écran dotés de fonctions différentes : région statique pour l'affichage de logo, région accueillant une table des matières etc. Chaque frame pointe sur son propre URL ce qui permet de naviguer sur plusieurs documents à la fois. Netscape est en train de soumettre sa notion de frames au IETF (Internet Engineering Task Force) et au World Wide Web Consortium de manière à la faire admettre dans le standard HTML (Hyper Text Markup Language).

La syntaxe pour la gestion des frames est aisée : il suffit de remplacer le marqueur BODY par le nouveau "tag" FRAMESET qui désigne le container qui va accueillir les frames.

<HTML>
<HEAD>
</HEAD>
<FRAMESET>
	<FRAME SRC="url" NAME="window_name>
	</FRAME>
</FRAMESET>
</HTML>

Navigator 2.0 accepte de traiter plusieurs canaux (streams) audio et vidéo à la fois.

Reprenant le concept de plugin popularisé par Adobe, Netscape Navigator 2.0 permet l'intégration aisée de modules d'extension conçus par des sociétés extérieures. Animations QuickTime d'Apple, documents PDF d'Adobe Acrobat et présentations MacroMedia Director sont les premiers modules qui devraient voir le jour.

Navigator 2.0 supporte le concept d'applets développé par Sun dans le cadre de sa technologie Java. Grâce à ses applets, Navigator 2.0 pourra traiter des objets interactifs et simplifiera le développement d'applications WWW dynamiques. Un langage script, portable et basé sur Java, facilitera la conception de tels programmes complexes.

LiveWire

Netscape travaille également à la réalisation de LiveWire et LiveWire Pro, des outils d'authoring pour la réalisation de pages et applications HTML en mode visuel. La version Pro permet en outre de gérer la connectivité de pages HTML avec des bases de données extérieures. Disponibles fin 95, les prix annoncés sont de $199 pour Netscape LiveWire et $699 pour LiveWire Pro en versions Windows 95 et Windows NT, ou de $399 et $899 en version UNIX.